LE CURRICULUM ACTUEL DE SENIOR SECONDARY SCHOOL AU NIGERIA : QUEL AVENIR POUR LE FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE (FLE)

Dès la proclamation du feu Président, General Sanni Abacha en 1996, le français a pris le statut obligatoire au « Junior Secondary School » ( JSS1-3), et facultative au « Senior Secondary School » ( SSS1-3) dans le Curriculum de l’école secondaire au Nigeria. Malheureusement, l’optimisme créé par cette politique chez les enseignants du Secondaire s’abaisse, car les apprenants qui devraient apprendre le français ne s’y intéressent pas par manque d’intérêt. Ainsi, au niveau du Senior Secondary School (SSS) où les élèves font des choix de matières, ils choisissent certaines matières facultatives au détriment du français. Tel était le sort du français dans les écoles secondaires au Nigeria lorsque la « Nigerian Educational Research and Development Council » (NERDC introduit en 2011 un nouveau Curriculum  de trente cinq (35) nouvelles matières majoritairement à vocation technique au niveau du SSS. Quelle serait donc l’attitude des apprenants envers le français comme matière facultative ? Chercher  des réponses à cette question est le but de cette communication.  L’analyse des réponses obtenues du questionnaire distribué à deux cents (200) enseignants  de français dans l’État d’Edo et l’analyse  des données obtenues du West African Examination Council (WAEC) , montrent que le Curriculum actuel de Senior Secondary School contribue à la  réduction des effectifs des élèves candidats à l’examen de cette matière au WAEC avec le risque d’affaiblir le statut du français dans le pays. Nous proposons ainsi des recommandations face aux problèmes.

Article Year
Volume Number
PageNumber
141-155