L’INCONSCIENT, LA CRÉATIVITÉ ET L’ÉTUDE LITTÉRAIRE EN CLASSE UNIVERSITAIRE ANGLOPHONE

            Enseigner la littérature conformément aux principes et aux procédés communicatifs à l’intention des anglophones, c’est tenir compte des aspects divers qui auraient influencé la création d’une œuvre littéraire dans le but d’en faire parler les apprenants. Très souvent, nous limitons notre étude aux thèmes et aux éléments stylistiques et linguistiques. Le point de départ de l’analyse de chaque œuvre littéraire, doit également incorporer l’inconscience de l’auteur qui s’exprime dans son œuvre. L’auteur n’est pas seulement inspiré par son inconscient ou par les sentiments pénibles, refoulés, mais aussi par des réalités quotidiennes, historiques, tant par son échec que par sa réussite. Ainsi,  dans cet article une élaboration de la sous-conscience a été faite pour faire ressortir le processus impliqué dans la formulation de la pensée. L’objectif est de présenter le lecteur-apprenant comme capable d’analyser l’intention de l’auteur tout en adaptant le texte à ses propres expériences vécues, une activité qui pourrait faciliter et enrichir son parler. De cette manière, le texte passe de l’imaginaire à un tableau de vie personnel et social. Il est proposé également que le commentaire de texte soit une activité créative aussi bien que la lecture à haute voix et la présentation orale chez les apprenants. La méthodologie de cette recherche est exploratoire afin d’exposer les processus impliqués dans l’étude littéraire

Article Year
Volume Number
PageNumber
156-179