L’INTERCULTUREL OU LE TRANSFERT DES LANGUES ANTÉRIEURES VERS LE FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE

La réflexion sur le langage de la langue-cible par les langues antérieures est involontairement l’apanage des apprenants de langue étrangère. Dans le cadre du français langue étrangère au Nigeria, des questions opérationnelles pertinentes s’imposent. Comment les langues antérieures influent-elles sur le français langue étrangère ? Quels sont les choix didactiques à effectuer ? Quel contexte pourrait participer de la cohabitation équilibrée entre la langue X et la culture Y comme vecteur de l’interculturel ? Par la méthode de repérage manuel, la clé de voûte de notre contribution à la connaissance se cristallise en deux volets suivant les approches didactique et sociolinguistique. Dans un premier temps, nous proposons une approche par l’enseignement interactif (Schiffler, 1991) faisant de l’apprenant lui-même, le premier artisan de ses apprentissages en interagissant avec ses pairs pour améliorer la prononciation et l’orthographe des mots; les langues antérieures sont prises en compte par une pédagogie bilingue pour que les apprenants puissent concevoir puis traiter l’information. Dans un deuxième temps, nous présentons une mise en application pédagogique de l’interculturel à l’inspiration de «Catastrophe au rendez-vous» (Okediji, 1973), traduction de Tunde Ajiboye (2003).

Article Year
Volume Number
PageNumber
180-198